Racisme anti-Noir et Droits humains
Actualités du Racisme anti-Noir en Suisse

«Humilier et stigmatiser en public, et présenter des excuses en privé dans un bureau fermé est la pire forme de mépris et de manque de respect de l'Autre.»
(A. Loembe, CRAN, 24 avril 2010)


LE CRAN A 15 ANS: 2002 - 2017

2015 - 2024 DÉCENNIE INTERNATIONALE DES PERSONNES D'ASCENDANCE AFRICAINE



SINCERES REMERCIEMENTS DU CRAN POUR VOTRE SOUTIEN !

Le CRAN vous adresse avec gratitude ses sincères remerciements pour votre soutien et vous souhaite une
Bonne et Heureuse Année 2017 pleine de santé
.

La lutte que mène le CRAN depuis 15 ans pour le vivre-ensemble, le respect de la dignité humaine, et contre la haine raciale, l'humiliation et les traitements dégradants des Noirs dans l'espace public en Suisse a encore besoin de votre soutien en 2017, au regard de l'impératif absolu de rendre plus que visible le mécanisme subtile de la construction de la haine, de l'exclusion sociale, et de la pérennisation du Racisme anti-Noir. Car la haine raciale est sous-tendue et motivée par un esprit criminel qui use de subterfuges!

Dans vos nombreux messages d'encouragement vous relevez souvent cette absence totale des consommateurs et acheteurs Blancs de drogue dans les spectacles abjects d'humiliation et de criminalisation des Noirs dans l'espace public qu'on nous livre à intervalles réguliers depuis des années. Ces spectacles d'humiliations et de brutalités sont filmés et diffusés sans aucune analyse ni distance critique par la TV d'Etat au bénéfice d'un mandat de service public. Ce qui est très troublant est que ces spectacles d'humiliations publiques et traitements dégradants des Noirs dans l'espace public, que vous avez observés dans votre canton, sont généralisés dans toute la Suisse. C'est un des indicateurs factuels du profilage racial et du racisme anti-Noir parmi d'autres facteurs tels que pourcentage très élevé des cibles Noirs en prison, et leur taux de chômage très élevé en comparaison à la moyenne nationale, etc. Nous vous invitons à lire à ce sujet le précieux outil de sensibilisation le « Rapport sur le Racisme anti-Noir en Suisse de 2000 à 2014 »1 qui contient plusieurs cas documentés par l'Observatoire du racisme anti-Noir en Suisse.

Cette absence totale des consommateurs et acheteurs Blancs de drogue est très révélatrice du mécanisme de criminalisation d'une communauté
par des associations et des amalgames récurrents, et d'une construction subtile abjecte de l'exclusion sociale et du racisme anti-Noir sous couvert de lutte contre la drogue. C'est un indicateur factuel important de profilage racial. Car force est bien de constater que cette lutte scélérate contre la drogue en Suisse dure depuis plus de 15 ans et cible exclusivement les Noirs. En surexposant leurs humiliations publiques et traitements dégradants dans l'espace public, et en diffusant largement les images sur la TV d'Etat au bénéfice d'un mandat de service public, sans aucune analyse ni distance critique, très subtilement elle a fini par rendre invisible de la scène publique de la drogue en Suisse les acheteurs et consommateurs Blancs de drogue par un effacement factice et subtil.

Cette construction abjecte de la haine raciale par des amalgames subtiles
a choqué plusieurs personnes, dont l'ancienne conseillère nationale madame Anne-Catherine Menétrey-Savary qui a réagi dans un article intitulé « Le dealer, métaphore de l'insécurité urbaine »
2 publié dans le journal Le Courrier, dont voici un petit extrait: « Aujourd'hui, tout se passe comme si on revenait quarante ans en arrière: dans le discours public, le problème, c'est le dealer, pas le client, ni l'envie de se droguer. Les stupéfiants sont redevenus des produits aussi étrangers que ceux qui les vendent, que personne n'aurait l'idée de consommer s'il n'y avait pas ces diables de trafiquants. Le responsable est identifié: c'est l'Africain...». Car le Code pénal [Art. 19 al.1 Lstup] oblige les agents de l'ordre à poursuivre au même titre non seulement les vendeurs, mais aussi les acheteurs et les consommateurs de drogue. Il y a là une discrimination à la fois flagrante et coupable dans l'application de la Loi ainsi que sa violation quotidienne par les polices du pays. En toute impunité, et dans un Etat dit de droit! Ce profilage racial au niveau national a surtout des conséquences inhumaines et désastreuses sur la vie quotidienne des Noirs en Suisse. Il a engendré une discrimination féroce à l'encontre des Noirs sur le marché du travail, à l'embauche, et au logement.

Le résultat final de ces mises en scène récurrentes, grotesques, et abjectes est que très progressivement les consommateurs et acheteurs Blancs de drogue logiquement plus nombreux sont subtilement rendus invisibles sur la scène publique de la drogue en Suisse
.
Et ceci, malgré le fait que « les Suisses consomment huit (8) tonnes de cocaïne par an »3 selon un article paru dans le quotidien gratuit 20Minuten.ch du 06 octobre 2015. Seul le très petit nombre de cibles Noirs présumés vendeurs (sans acheteur) sont surexposés depuis plus de quinze ans, sans jamais montrer un seul visage de consommateur et acheteur Blanc de drogue dans ces mises en scène grotesques et abjectes. Un vrai défi à la loi du commerce et à l'entendement humain !

1 ibidem
2 Anne-Catherine Menétrey-Savary : Le dealer, métaphore de l'insécurité urbaine, Le COURRIER du 20 février 2013. https://www.lecourrier.ch/106119/le_dealer_metaphore_de_l_insecurite_urbaine
3
20MINUTEN.CH : Schweizer sniffen acht Tonnen Koks pro Jahr, Dienstag, 6 Oktober 2015

Avec nos voeux de Bonne et Heureuse Année 2017 pleine de santé.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 30 NOVEMBRE 2016

2E CONFÉRENCE EUROPÉENNE SUR LE RACISME ANTI-NOIR EN EUROPE, BOYCOTTÉE
La Suisse officielle rejette encore plus à la marge ses Afro-Suisses, « minorité sans importance »

Concertation ? Aucune autorité suisse invitée n'a jugé utile de se déplacer ni de se faire représenter à la 2e Conférence européenne sur le racisme anti-Noir en Europe (CERAN II), organisée par le CRAN les 25 et 26 novembre derniers. Seul était présent le seul maire Noir de Suisse, M. Laurent Jimaja, qui se trouve être par hasard le maire de la ville (Grand-Saconnex) où s'est tenue la rencontre. Ce dernier y a représenté la Suisse officielle aux côtés d'une autre allogène, la directrice de l'Université populaire albanaise, Mme Albana Krasniqi Malaj, membre de la Commission fédérale sur la Migration et représentant le président excusé de cette Commission. Egalement absente, la presse. Cela aurait-il été pareil si la conférence avait porté sur l'antisémitisme, l'islamophobie ou le racisme anti-Rom ?

Dix ans auparavant, à l'occasion de CERAN I, la Confédération avait opposé la même réponse négative. Mais elle reviendra sur son refus, après qu'une enquête du CRAN ait démontré que ses services finançaient largement la même année 2006 une autre « Conférence européenne sur le racisme » organisée durant cinq jours à Neuchâtel par United, organisation basée à Amsterdam. Bien que non-suisse, United avait-elle droit aux fonds publics parce que non-Noire ?



COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 14 NOVEMBRE 2016

JEUNE NOIR TUÉ PAR LA POLICE, et UN AUTRE VIOLENTÉ POUR SON PROFIL DEALER

Le CRAN dénonce une pratique policière de destruction en toute impunité du corps Noir ainsi qu'une lutte scélérate contre la drogue

Dans le cadre de la Décennie internationale des Personnes d'ascendance africaine

Dix ans après la 1re Conférence (2006, Genève), le CRAN vous convie à la

2E CONFÉRENCE EUROPÉENNE SUR LE RACISME ANTI-NOIR EN EUROPE
(CERAN II)

BILAN 2006-2016 ET PERSPECTIVES
ENJEUX - DÉFIS - RÉPONSES COMMUNES


GENÈVE
VENDREDI 25 & SAMEDI 26 NOVEMBRE 2016

CONSEIL OECUMÉNIQUE DES EGLISES, RTE DE FERNEY 150,
GENÈVE-GRAND SACONNEX


Allocutions - Témoignages - Exposés - Débats - Ateliers thématiques
Sessions spéciales sur la Migration et le Suivi de Durban

Programme complet...

En parallèle:
Animations culturelles - Spécialités culinaires - Buvette - Stands ONG

En partenariat avec :
Université populaire africaine en Suisse (UPAF.ch), Genève - Secrétariat de CERAN II

Infos :
Tél. +41 22 800 14 84 - +41 79 754 54 85 - +41 79 345 08 52
Langues de la Conférence :
Français & Anglais

Frais d'inscription :
CHF 25.- ou euros 20.-/pers/jour - CHF 35.- ou euros 30.-/pers./2 jours

Inscription: formulaire à remplir en PDF ou Word

Merci de soutenir CERAN II :
CCP
30-514517-5 - IBAN CH86 0900 0000 3051 4517 5



RAPPORT sur le RACISME anti-NOIR en SUISSE 2000 - 2014
Actualité du Racisme anti-Noir - Actions du CRAN
avec le soutien du
Service de lutte contre le racisme SLR

Les Noirs vivant en Suisse représentent à peine 1% de la population suisse, et moins de 5% de la population d'origine étrangère. Et pourtant c'est la population la plus à problème dans une société humaine!!

Quel a été l'état du racisme anti-Noir en Suisse depuis les 15 dernières années, entre 2000 et 2014? Comment durant cette période ont vécu les personnes victimes de ce racisme?

Il s'agit là de quelques questions auxquelles l'Observatoire du CRAN, mis en place à la création du CRAN en 2002, a essayé de répondre. D'abord, dans une première partie, en poursuivant une enquête nationale commencée en 2000 par «l'ancêtre» du CRAN, le Groupe de Réflexion et d'Actions contre le Racisme anti-Noir (GRAN). Ensuite, en dégageant des médias principalement, des faits d'actualité relatifs au racisme anti-Noir, à partir de 2002, avant de donner écho à plusieurs témoignages de victimes ou de témoins de divers actes de racisme anti-Noir. Dans une seconde partie, le Rapport rend compte des actions du CRAN depuis sa création, notamment tous les communiqués et autres prises de position effectuées.

Ce RAPPORT sur le racisme anti-Noir en Suisse est le premier du genre sur autant d'années. Prévu au départ pour être publié en 2012 afin de marquer les dix ans de la création du CRAN, sa parution aujourd'hui en cette année 2015 revêt deux traits symboliques majeurs en lien avec la présence et l'image des Noirs en Suisse.

D'une part, aujourd'hui, une image négative – et ultra-exposée – de Noirs assimilés aux dealers afin de faciliter leur exclusion sociale, et à des parasites sociaux, requérants d'asile honnis, sans aucune protection et livrés régulièrement à la vindicte populaire par des politiciens négrophobes (dont certains, appartenant à l'UDC, animaient du temps de l'Apartheid une section de leur parti en Afrique du Sud) et à l'arbitraire d'une police au même diapason. Car, comme le démontrent les faits objectifs d'actualité recueillis par notre Observatoire, les polices cantonales et municipales du pays se livrent à une sorte de surenchère oppressive contre les Noirs, de manière volontairement ciblée, sous prétexte de lutte contre le marché de la drogue. De surcroit, celle lutte est toujours unidirectionnelle, dirigée quasi-exclusivement sur les vendeurs Noirs et presque jamais sur l'acheteur-consommateur Blanc, tous les deux pourtant unis dans un même délit puni de la même peine par la Loi sur les stupéfiants.

D'autre part, hier, une image plutôt positive des Noirs, bien que floutée, sous-exposée, voire niée. Il s'agit de l'image des Noirs protecteurs d'Helvètes jusqu'au martyr, à savoir celle de celui qui deviendra Saint-Maurice, avec les 6500 hommes de sa Légion thébaine. Ces Noirs originaires du Soudan actuel acceptèrent d'être exterminés sans résistance pour s'être opposés à l'ordre d'extermination d'une peuplade Helvète rebellée contre Rome et dont la ville de St-Maurice célèbre cette année les 1500 ans de l'abbaye édifiée en leur honneur.

Combien d'autres personnes d'origines étrangères ont-elles payé de leur vie pour les Suisses en étant payé en retour par le mépris, la discrimination et un « droit d'asile » réduit à sa plus simple expression, estimé à moins de 1% des demandes, comme s'en félicitait un responsable de l'Office des Migrations (ODM), en 2010. Rien ne semble plus arrêter cet emballement excessif qui se traduit par des dépenses folles en énergie et en argent pour mettre en place des méthodes subtiles d'exclusion et de violation des droits humains
« sous-couvert de...»

Téléchargez le Rapport 2000-2014 du CRAN


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 06 AVRIL 2015
DEUXIÈMES ASSISES SUR LE RACISME ANTI-NOIR EN SUISSE

Le CRAN se félicite de la bonne tenue de ces Assises, mais dénonce l'absence et le désintérêt affichés par les autorités locales et fédérales invitées.
Le 4 avril dernier, le CRAN (Carrefour de réflexion et d'action contre le racisme anti-Noir en Suisse) a organisé les deuxièmes Assises sur le racisme anti-Noir en Suisse à Bienne, après les premières qui se sont tenues en 2001 à Berne. Ces secondes Assises devaient procéder à un bilan de la situation et de la lutte contre le racisme anti-Noir depuis l'an 2000. Elles s'inscrivaient particulièrement dans un quadruple cadre commémoratif :



LETTRE OUVERTE - 20 février 2015
A M. Alain BERSET, Conseiller fédéral, Chef du Département de l'Intérieur (DFI)

COMMUNIQUE DE PRESSE - 10 février 2015
A LA SUITE DE SA « Lettre ouverte au Président de tous les Français »
Le CRAN SOUTIENT TOTALEMENT L'ARTISTE GUADELOUPEENNE et FRANCAISE Joëlle Ursull et dit NON
A LA HIERARCHISATION DES CRIMES CONTRE L'HUMANITE



COMMUNIQUE DE PRESSE - 06 janvier 2015:
FACE AU REFUS PERSISTANT DE LA MIGROS POUR DES EXCUSES ET LE RETRAIT DE SA PUBLICITE TOTAL, Le CRAN appelle au BOYCOTT DES MAGASINS DE LA MIGROS !

Parce que la Migros rénove une publicité d'idéologie raciste, ment dans ses explicitations, discrimine les Noirs dans l'application (deux poids, deux mesures) de son éthique, ...
Tant que les communautés d'origine africaine, avec toutes celles et tous ceux qui leur sont solidaires, continueront à faire face à l'arrogance et au mépris contenus dans son refus de stopper immédiatement sa campagne à connotation raciste et de s'excuser publiquement, il n'y a plus d'autre alternative à un APPEL AU BOYCOTT




COMMUNIQUE DE PRESSE - 08 décembre 2014:
Le CRAN CONDAMNE SANS RESERVE LA CAMPAGNE PUBLICITAIRE DE LA MIGROS, PARCE-QU'ELLE EST MENSONGERE ET REPOSE SUR LA MAUVAISE FOI DE SES RESPONSABLES.
Le CRAN invite les plus hauts responsables de la Migros à se ressaisir et à se conformer à l'impératif éthique de leurs Mère et Père Fondateurs, Adèle et Gottlieb Duttwieler.



Interview du secrétaire général du CRAN sur le racisme anti-Noir.
Parue dans le magazine AMNESTY, numéro 79,
publiée par la Section suisse d'Amnesty International, décembre 2014




COMMUNIQUE DE PRESSE - 18 septembre 2014
APRES LES PROPOS RACISTES DU MINISTRE BERNOIS DE LA POLICE :
Le CRAN exige des excuses à adresser spécialement aux communautés africaines de Suisse blessées dans leur dignité
Existerait-il aujourd'hui en Suisse des personnes appelées « petits-nègres » ?
Sinon, est-il alors admissible dans un Etat de droit qu'un responsable se sert de son statut et de sa position dominante d'autorité pour manquer de respect et rabaisser les Africains en les traitant publiquement de « petits-nègres », et porter atteinte à leur dignité humaine?
Le terme « nègre » découle d'une idéologie raciste qui a servi à légitimer
la maltraitance des êtres humains et des crimes contre l'humanité.

REPONSE de Monsieur le CONSEILLER D'ETAT BERNOIS - 06 octobre 2014

Madame, Monsieur,

Votre communiqué de presse du 18 septembre 2014 m'est bien parvenu et je vous en remercie. II est de fait que l'expression que j'ai utilisée à Berthoud était déplacée. J'ai donc formellement présenté mes excuses, que je réitère ici.

Le jour ou j'ai prononcé ces propos malheureux, nous donnions une conférence de presse au sein de l'établissement scolaire de Lindenfeld, à Berthoud, suivie d'une séance d'information pour les riverains. A cette occasion, j'ai évoqué le caractère durablement élevé de Ia pression migratoire, mais aussi sa tendance à Ia hausse en Europe de l'ouest, Suisse comprise. Cela n'est pas étonnant, vu Ia différence énorme entre le niveau de vie du nord et celui du sud. Dans ce contexte, je me suis toutefois mal exprimé et j'en suis désolé.
... suite de la lettre ...




COMMUNIQUES DE PRESSE - janvier 2014

DIVERSES REACTIONS DES COMMUNAUTES NOIRES A l'AFFAIRE de l'HUMORISTE DIEUDONNE:




Le CRAN VOUS REMERCIE POUR VOTRE SOUTIEN et VOUS SOUHAITE une BONNE et HEUREUSE ANNEE 2014

NON AUX TRAITEMENTS DISCRIMINATOIRES et ACTES RACISTES

OUI AUX RESPECT de la DIGNITE HUMAINE et EGALITE des TRAITEMENTS














Le CRAN REMERCIE et SOUHAITE une
BONNE et HEUREUSE ANNEE 2013
à toutes celles et tous ceux qui l'ont soutenu et continuent de le soutenir dans sa lutte contre le racisme et pour le RESPECT de la DIGNITE HUMAINE et l'EGALITE des CHANCES




CONDAMNATION DES POLICIERS LAUSANNOIS POUR ABUS D'AUTORITE SUR UN JEUNE ERYTHREEN
Le CRAN se félicite du triomphe de la Justice sur des pratiques policières racistes quasi institutionnalisées
Un jeune Erythréen a eu enfin gain de cause. Après deux acquittements successifs, tous cassés par le Tribunal fédéral, deux policiers lausannois ont été reconnus coupables d'abus d?autorité et de lésions corporelles à son endroit par le Tribunal d'Yverdon, le 20 juillet dernier. Issue d'une bataille judiciaire qui durait depuis six ans et demi et efficacement menée par une avocate résolue à faire triompher la justice.



ETHIQUE EN POLITIQUE: Quand l'UDC vole et détourne de son sens une image choc afin de stigmatiser les Noirs et attiser la haine envers les Noirs en Suisse.
Le propriétaire du cliché, le photographe français, Roberto Neumiller, dénonce : « Ce que l'UDC a fait là, c'est juste du vol, une pratique de voyous! Je n'ai reçu aucune demande de leur part pour utiliser dans un tract politique une de mes photos (...) Ce qui me dérange aussi, c'est que le sens que l'UDC lui donne est à l'opposé de la réalité! Il ne s'agit pas de gens qui fuient l'Afrique pour venir en Europe, mais, au contraire, de travailleurs migrants qui rentrent chez eux et qui voyagent du Nord au Sud ! (...) » (20 Minutes, 15.5.2012)



APPELS À DES POGROMS ANTI-NOIRS EN ISRAËL :
Le Likoud, parti au pouvoir, revisite la martyrologie juive face aux migrants Noirs
Parti politique au pouvoir en Israël, le Likoud, ne s'embarrasse pas de scrupules face au respect de la dignité, voire des droits des migrants Noirs. Majoritairement venus d'Erythrée et du Sud-Soudan, ces migrants sont environ 60 000, concentrés dans le Sud de Tel-Aviv et fort stigmatisés



ACHARNEMENT JUDICIAIRE CONTRE L'ANCIEN PARLEMENTAIRE NOIR A-T-IL PRIS FINS?
Le CRAN se félicite du nouvel acquittement de M. Ricardo Lumengo
A la veille des dernières élections fédérales, le procureur bernois en charge du dossier a déposé un recours contre l'acquittement prononcé le 18 mai 2011 à Berne en deuxième instance après une condamnation pour « fraude électorale » intervenue en novembre 2010.



RACISME POLICIER A LAUSANNE:
LE CRAN dénonce les délits de faciès anti-Noirs et la Banalisation des fouilles anales en public par la Police dressée pour casser du «Noir».
Ces faits sont passés inaperçus. A l'exemple du premier, des jeunes Noirs soupçonnés d'être des dealers et interpellés dans la rue par la police lausannoise, sont alignés comme des bestiaux face contre mur, avant de se voir intimer l'ordre de baisser leur pantalon pour être fouillés jusque dans l'anus. Cette scène surréaliste s'est passée dernièrement à une heure de grande affluence (19h) au centre de Lausanne, dans un passage de la place Chauderon vidé de ses nombreux passants, invisibles sur le cliché, mais amassés en badauds juste à côté, selon le reportage d'un journaliste convié à cette « valeureuse » démonstration policière mortifiante
.



BONNE et HEUREUSE ANNEE 2012



PETITION : « L'ONU des Puissants : Out of Africa ! »
CONTRE LES INGERENCES EXTERIEURES ET POUR LE RESPECT DE LA DIGNITE ET DE LA SOUVERAINETE AFRICAINES.

PETICIÓN: «ONU DE LOS PODEROSOS : Out of Africa ! » CONTRA LAS INGERENCIAS EXTERNAS Y POR EL RESPETO DE LA DIGNIDAD Y DE LA SOBERANIA ADRICANAS

CALL FOR PETITION: "The UN of the Powerful: Out of Africa!" AGAINST FOREIGN INTERFERENCES AND FOR THE RESPECT OF AFRICAN DIGNITY AND SOVEREIGNTY



LE CRAN DENONCE UNE POLICE DRESSEE POUR CASSER du «Noir».
Les brutalités et maltraitances policières récurrentes envers les Noirs en Suisse ne se comptent plus et deviennent même banales. Ils sont légions, les récits ou faits rapportés dans la presse ou auprès du CRAN sur l'interpellation au faciès de Noirs par des policiers en civil et suivis de fouilles corporelles dégradantes (jusque dans l'anus, parfois en public).



Millénaire de la ville de Neuchâtel: Devoir de Mémoire vs Omissions historiques: Le CRAN DENONCE LES OMISSIONS HISTORIQUES.
Depuis le début de l'année, la ville de Neuchâtel commémore ses mille ans d'histoire. A cette occasion, notamment, un imposant ouvrage a été publié par la ville, Neuchâtel 1011-2011 mille ans, mille questions, mille et une réponses (éditions Attinger Hauterive) avec de nombreuses omisssions historiques concernant Pierre-Alexandre DuPeyrou, David de Pury et Louis Agassiz..



LE CRAN se félicite de l'acquittement du Conseiller national bernois.
Premier et seul parlementaire suisse d'origine afriacaine à Berne.
M. Ricardo Lumengo n'a pas commis de fraude électorale, tel est le verdict de la Cour suprême du canton de Berne.



CÔTE d'IVOIRE: RECONNAISSANCE DE L'UNE DES PARTIES EN CONFLIT PAR LA SUISSE: Le CRAN invite les autorités fédérales à appliquer la neutralité et dénonce un suivisme qui ne respecte pas la dignité africaine




BONNE et HEUREUSE ANNEE 2011



INITIATIVE SUR LE RENVOI DES CRIMINELS ETRANGERS DE L'UDC: Le CRAN dénonce un système totalitaire anti-étrangers que met progressivement en place l'UDC, parti gouvernemental, avec l'estampille «Qualité suisse»



CONSULTATION POPULAIRE DE L'UDC: Le CRAN dénonce un système totalitaire anti-étrangers que met progressivement en place l'UDC, parti gouvernemental, avec l'estampille «Qualité suisse»



XENOPHOBIE D'ETAT: APRES DES NOUVELLES DECLARATIONS DU DIRECTEUR DE L'OFFICE FEDERALE DES MIGRATIONS (ODM) SUR LES NIGERIANS,
LE CRAN RECLAME SA DEMISSION ET LE GEL DE LA COOPERATION ENTRE LES GOUVERNEMENTS AFRICAINS ET L'ODM



LES VICTIMES NOIRES DE LA POLICE NE SE COMPTENT PLUS EN SUISSE
=> Le récent décès d'un jeune requérant d'asile nigérian à l'aéroport de Zürich a remis à jour les méthodes et la culture institutionnelle des policiers suisses à l'encontre des ressortissants africains. Il ne s'agit pas d'un cas isolé. Plusieurs faits, la plupart passés inaperçus, contribuent à donner de la Suisse l'image d'un pays dont les structures non seulement policières, mais aussi politiques et judiciaires sont gangrenées par le racisme, en particulier anti-Noir. Nous n'en citons que quatre ...

=> Communique de Presse de la LIGUE SUISSE DES DROITS DE L'HOMME

=> Manifestation de protestation le 27 mars 2010 à Berne: PLUS JAMAIS!

=> La POLITIQUE MIGRATOIRE SUISSE HUMILIE ET TUE DES AFRICAINS

=> 17 Avril 2010 von 18:00 bis 19:00 LANDESWEITE TRAUER - DEUIL NATIONAL
Die Trauerfeier zum Gedenken an den verstorbenen Nigerianer findet am 17. April 2010 von 18.00-19.00 in der Berner Heiliggeistkirche statt.



RACISME DANS UN SERVICE PUBLIC: JEUNE CITOYENNE SUISSE D'ORIGINE AFRICAINE, NEE A GENEVE , VICTIME DE PROPOS RACISTES A LA POSTE DE CHÂTELAINE AVEC SES JUMEAUX ALORS AGES DE 11 MOIS

Le Collectif Afro-Swiss demande au Procureur de la République et Canton de Genève de prendre des mesures visant à rendre publique sans délai un rapport quant aux motivations de classements des plaintes contre racisme et discrimination et de présenter publiquement, sans délai également, des excuses à la personne triplement lésée.



BONNE et HEUREUSE ANNEE 2010



RACISME POLICIER: 27 NOIRS MALTRAITES COMME DES PRISONNIERS DE GUANTÀNAMO
Le CRAN dénonce les pratiques peu policées de la police cantonale de Berne à l'encontre des Noirs.
Le CRAN dénonce avec fermeté la méthode de bandage des yeux appliquée ici à des innocentes victimes d'une rafle et qui n'est pas sans rappeler le traitement inhumain appliqué aux prisonniers de Guantánamo, comme si ces Noirs ainsi arrêtés étaient suspectés de terrorisme.

Image d'une manifestation de protestation à Berne le 28 mai 2009



Vient de paraître Racisme anti-Noir: Actes de la 1re Conférence Européenne sur le racisme anti-Noir. 1er ouvrage en français sur ce racisme unique, dans sa spécificité à la fois historique, idéologique, culturelle, sociologique, politique :



RACISME DANS UN SERVICE PUBLIC: Le CRAN appelle à des sanctions exemplaires et des excuses de la Poste, face aux actes humiliants et stigmatisants récurrents de racisme à la Poste de Châtelaine / GE



BONNE et HEUREUSE ANNEE 2009



Après la parution du dernier livre de Jean Ziegler "La Haine l'Occident": Le CRAN s'insurge contre la « haine de l'Occident » attribuée aux Africains et dénonce le Prix littéraire des droits de l'Homme décerné à l'ouvrage !

Les Actes de la Conférence Mondiale Contre le Racisme à DURBAN, Afrique du Sud, 03 sep. 2001:



Après les propos racistes sur TSR par Pascal Bernheim: Le CRANdemande des excuses de la TSR et propose des formations de sensibilisation au racisme anti-Noir



Après le succès de Barack Obama aux Etats-Unis: Le CRAN souhaite que notre pays, la Suisse, puisse aussi faire sienne cette leçon d'ouverture d'esprit, loin de l'idéologie de haine raciale que l'UDC essaie de propager depuis quelques années et qui malheureusement sert de plus en plus de vision ou de référence à beaucoup d'acteurs politiques à travers le pays, afin de favoriser le développement d'une société d'inclusion, de respect et de tolérance mutuelle active, et de diversité culturelle



Election du premier Prefet Noir en Suisse :Le CRAN se félicite de l'émergence croissante de femmes et d'hommes politiques Noirs!



Mort d'un jeune Africain de 19 ans: Le CRAN est choqué et indigné devant tant de destructions de vies humaines. Les criminels de ses jeunes sans défense et livrés en pâture ont la conscience tranquille et pourront continuer de jouir de la vie.



Après la mort subite d'un Africain de 26 ans dans les locaux de la Police lausannoise: Le CRAN réclame une enquête rigoureuse et transparente



Campagne d'Affiches du SECO: Le CRAN dénonce la stigmatisation et un amalgame raciste délibéré de la part d'un organisme d'Etat!



BONNE et HEUREUSE ANNEE 2008



Changement au Conseil fédéral : Le CRAN se félicite du coup d'arrêt donné au racisme d'Etat rampant incarné par M. Blocher



Publicité véhiculant l'image d'un état raciste et xénophobe:
Le CRAN dénonce la campagne de publicité ciblant les Migrants Africains.




Communiqué de presse publié suite à la rencontre entre M. Christoph Blocher, Conseiller fédéral, et une délégation de la Diaspora africaine en Suisse, à Berne, ce lundi 05 novembre 2007

Mémorandum remis à M. Christoph Blocher , Conseiller fédéral, en charge du département de Justice et Police lors de la rencontre du 05 novembre 2007

Communiqué du Département fédéral de Justice et Police



Après les dernière élections fédérales, le CRAN se félicite des résultats réalisés par les Candidats Noirs
Le CRAN salue le signal extrêmement fort envoyé par une frange de la population suisse qui a su résister aux appels des sirènes de l'exclusion raciale et qui n'a pas hésité à démontrer que, Blancs ou Noirs, les Suisses ne sont pas des moutons de Panurge mais des êtres humains qui doivent être respectés dans leur dignité.



Après l'agression violente de trois jeunes Africains par huit néonazis à Genève, et la décourverte du corps sans vie d'une ressortissante Guinéeenne tombée sans raison apparente du 5ème étage de son immeuble, une mort suspecte qui intervient après l'assassinat toujours pas élucidé d'une jeune Rwandaise toujours à Genève
le Collectif des Organisations de la Diaspora africaine en Suisse, réuni à Genève, fait part de sa profonde inquiètude et de son profond regret devant l'absence de réaction ferme et publique de la part des représentants diplomatiques africains accrédités en Suisse...



Le CRAN dit Non à la guerre raciale rampante!
Non à la ségrégation raciale rampante en Suisse!
Le CRAN condamne avec force une campagne qui appelle à la guerre raciale en encourageant la haine et le rejet de tous ceux qui ne correspondent pas au profil "helvétique" selon la doxa de l'UDC en passe de guider le destin national suisse



Après les révélations sur la Police lausannoise l'humiliation, la stigmatisation et la maltraitance des Noirs doit cesser dans les Polices suisses. Depuis quelques années, le CRAN, Observatoire du racisme anti-Noir en Suisse, ne cesse d'attirer régulièrement l'attention de l'opinion publique ainsi que des autorités cantonales et fédérales sur les brutalités policières ciblées sur les personnes d'origine africaine, dans tout le pays. A la suite du CRAN, d'autres organisations antiracistes ainsi que des observateurs européens (ex. ECRI, European Committee on Racism and Intolerance) et internationaux (ex. le Rapporteur spécial de l'ONU sur le racisme) ont également dénoncé ces pratiques qui violent les droits fondamentaux et qui sont indignes d'un état de droit

Amnesty International tire la sonnette d'alarme:
La police suisse doit faire des progrès en matière de respect des droits humains
Berne/Lausanne, le 25 juin 2007. L'impunité en matière de violations des droits humains par la police en Suisse est presque généralisée. C'est ce que constate Amnesty International dans son rapport Suisse : Police, justice et droits humains, publié aujourd'hui à Berne. Cette recherche menée durant trois ans relève également les problèmes posés par la délégation de tâches à des entreprises de sécurité privées, dont le personnel reçoit une formation plus que lacunaire.



Racisme au quotidien: les Africains victimes des méthodes humiliantes et inhumaines et des stigmatisations par des interventions spectaculaires:



BONNE et HEUREUSE ANNEE 2007



Après la victoire du 2XOUI aux lois sur les etrangers et l'asile: le CRAN s'interroge des conséquences sur la vie des Africains en Suisse?
En 1938, les autorités suisses, encouragées par une volonté populaire implicite prenaient la décision de rendre certaines populations indésirables aux frontières de la Suisse. Ces populations étaient reconnaissables par le "J" frappé dans leurs passeports. Repoussées, plusieurs finiront dans les camps de la mort nazis. Cette page sombre de l'histoire de la Suisse, en dépit du mea culpa officiel intervenu formellement en 1998, est-elle en train de se réécrire à nouveau?..



Le 6 juin dernier, la Commission Fédérale de lutte contre le Racisme (CFR) tirait la sonnette d'alarme suite au refus de l'accès des lieux de loisirs aux personnes issues de minorités
Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin lui-même a déclaré que le cas d'Egerkingen aurait dû tomber sous le coup de l'article 261 bis CPS.
Loin d'être des cas isolés, ces délits de faciès à l'entrée des boites de nuits, bistrots et bars, font l'objet depuis quelques temps de plusieurs plaintes adressées aux organisations de lutte contre le racisme, notamment par des personnes au faciès très visible, tel-le-s les Noir-e-s.



Après ses déclarations sur les « Africains paresseux » Monsieur Blocher devrait démissionner et le Conseil fédéral s'excuser
Le CRAN dit NON aux INJURES et à la SIGMATISATION des Africains
Le CRAN fait part de son indignation et de sa condamnation sans appel des propos inacceptables et inexcusables tenus par le Conseiller Fédéral Christoph Blocher aussi bien quant à l'abrogation de la norme anti raciste que pour ses injures racistes envers les Africains.



Lettre Ouverte à Monsieur Blocher, Conseiller fédéral
Monsieur le Conseiller fédéral, comme je ne vous imagine pas tenir les propos irresponsables rendus publics par la presse, je vous prie de montrer que vous êtes correctement informé sur les relations entre la Suisse et l'Afrique

Quelques réactions à l'initiative qui salit le nom de la Suisse
Le Mouvement pour le Respect et la Dignité du Noir,
lance un appel au courage civil de la population en lui demandant
De rejeter la lâcheté et les bassesses auxquelles se livre l'UDC.
De dire NON à l'utilisation de l'appareil d'Etat et ses moyens pour véhiculer la haine raciale comme
l'a fait Hitler dans l'Allemagne nazie.
De dire tout simplement NON à la division et au recul social.
Le MouReDiN invite les parlementaires des deux chambres à ne pas accepter qu'un parti nuise à
l'image de la Suisse.

La LICRA-Suisse
proteste énergiquement contre cette affiche à caractère raciste et xénophobe et appelle à nouveau tous les partis politiques et les citoyens à faire connaître leur désapprobation avec ces méthodes indignes. Elle attire l'attention sur la nécessité de respecter les principes déontologiques contenus dans la Charte européenne contre les discours racistes en politique.


La Ville de Genève condamne la campagne d'affichage de l'UDC
Le Conseil administratif de la Ville de Genève a pris connaissance des affiches placardées depuis début août à l'occasion de la nouvelle campagne de l'Union démocratique du centre (UDC), visant à...

Droits humains: le grand écart de la Suisse
«Nous devons être très vigilants, insiste Claude Ruey. Et comme la Suisse est dépositaire des Conventions de Genève, une ville qui abrite également le Conseil des droits de l'homme, nous devons montrer l'exemple. Or en ce moment, nous sommes en train de déraper. »
Une évolution qui n'échappe pas aux diplomates du reste du monde, selon Claude Ruey.

Une initiative révolutionnaire anti-Suisse plus encore qu'anti-Etrangers.
"...elle condamne à la même peine d'expulsion du territoire l'étranger qui a commis un crime, comme un viol ou un assassinat, et celui qui a commis une simple contravention. Cela s'appelle une discrimination. C'est un crime d'Etat qui fut naguère à la base du nazisme"...



Non à la propagande raciste dans ma boîte aux lettres

Une nouvelle loi intolérablement raciste est lancée:
Il n'y a pas un mois que l'UDC a lancé son abjecte initiative pour le renvoi des étrangers dits "criminels" que, déjà, les Démocrates suisses nous infligent une petite soeur « Pour la liberté d'expression - non aux muselières ».
Cette dernière initiative, complément indispensable et sans doute bienvenu à la première, vise à modifier la Constitution fédérale de 1999 de façon à ce que plus aucune barrière ne soit mise à la « liberté d'expression ». Elle propose pour ce faire le nouvel article constitutionnel suivant ...

ACOR SOS Racisme:
(...) Il est inacceptable que des forces politiques banalisent le racisme. Il est inacceptable
qu'elles nourrissent les préjugés qui favorisent le passage à l'acte comme vient de le
montrer à Genève la lâche agression d'un groupuscule raciste contre des Noirs.
Le racisme menace la démocratie...
Agenda culturel
Racisme & Droits Humains
Le saviez-vous?

Cela se passe au vu et au su de tout le monde dans notre monde dit civilisé.
Des êtres humains comme nous sont décrètés en toute bonne conscience des êtres illégaux, des êtres dits sans-papier, à cause de la couleur de leur peau, afin de légitimer leur exclusion d'un espace de notre terre communne.

Nous n'accepterons jamais d'être traités de la sorte chez eux, en Afrique.
Chez eux nous sommes accueillis et traités comme des Êtres humains. Leurs valeurs mondialement reconnues sont l'amour, l'hospitalité et le respect des Autres.
Chez nous, ils ne connaissent que les discours de la haîne, le mépris, l'irrespect et le racisme. En lieu et place de la promotion du vivre-ensemble et du respect mutuel. Est-ce que c'est ça nos valeurs humaines et démocratiques que nous transmettons à nos enfants?

Aujourd'hui. une étape sans précédente dans le mécanisme du déni des droits humains fondamentaux et fondé sur l'origine ethnique vient d'être inscrite dans nos lois. Des lois pour légitimer la maltraitance et l'exclusion des Êtres humains en toute légalité. Nos mensonges et hypocrisie s'étalent au grand jour. Nos masques tombent!
Hier c'était la catégorie J, aujourd'hui c'est NEM=des êtres humains en danger et sur le sort desquels nous n'entrons pas en matière, nous n'assistons pas. Ils ont une autre couleur de peau que nous. Au pire, nous les jetons dans nos prisons. C'est inhumain! Nous sommes doués dans l'exaltation des idéaux d'ouverture, de respect de l'Autre, de pays des droits humains!
Comme un mirroir, la réalité fait tomber nos masques d'hypocrisie!

Les jeunes Africains en danger
de mort (fuyant famine et guerre) ne seront plus jamais assistés ici, ainsi avons nous décidé. Ils seront plutôt arrêtés et jetés arbitrairement en prison. Nous pourrons ensuite crier haut et fort que nos prisons ne sont remplis que des étrangers. Pendant ce temps des milliards de franc sont dépensés dans du matériel de tout genre (drones et radars) pour nous barricader contre d'autres êtres humains qui ont été apauvris.

En Allemagne, le mur de Berlin (le mur de la honte) a été démoli, aujourd'hui le mur de l'exclusion anti-Africain est entrain d'être érigé autour des pays les plus enrichis du monde.

Face à la pauvreté absolue, au désarroi des jeunes Africains fuyant la famine et la misère et qui viennent frapper à sa porte, l'Occident se barricade en inventant des sans-papiers, des êtres humains illégaux, des immigrants clandestins pour stigmatiser et criminaliser l'immigration africaine, et légitimer la construction des zônes de non-droit, des prisons renonnées "centre de détention" exclusivement pour eux. Depuis quand l'immigration est-elle devenue un crime? Pauvre Occident! Jusqu'où ira cette violation institutionalisée des droits humains, ce dérapage très dangereux dans notre état de droit? Parmi les Africains jetés sans ménagement dans nos prisons, certains sont morts dans des circonstances mystérieuses. Tuons les en silence comme en Afrique du Sud au temps de l'Apartheid.
AU FAIT QUELLES SONT NOS VALEURS HUMAINES?

Le continent africain compte 54 Etats indépendants avec une population totale de un milliard (1 000 000 000) d'habitants.

Le nombre des "Noirs" résidants en Suisse est d'environ 42'000. Soient 0.5% de la population totale Suisse (8 millions).

Les "Noirs" résidant en Suisse représentent 4.3% de la population étrangère résidente.

Les "NOIRS": BOUC EMISSAIRES DE TOUTES LES FRUSTRATIONS?
Les "Noirs", de loin la population étrangère la moins nombreuse, est la plus discriminée quotidiennement en Suisse.

La discrimination quotidienne dont sont victimes les "Noirs" en Suisse dépasse l'entendement humain:
AUCUN ETRE HUMAIN NE PEUT ACCEPTER QUE L'ON LUI MANQUE TANT DE RESPECT ET  QU'IL SOIT DISCRIMINE A CE POINT A CAUSE DE LA COULEUR DE SA PEAU.

Des images et représentations négatives du "Noir" sont véhiculées quotidiennement dans les médias.

FORUM & OPINIONS
Pour participer au forum

Retour en début de page

Notre Regard sur les Autres - Le Regard des Autres sur Nous

Egocentrisme vs Compétence sociale


Crimes et Devoir de Mémoire
Le Passé dans le Présent et le Futur

Documents de référence sur les Droits Humains
20 ans de stigmatisation:
Nous et les Autres

Mécanisme de l'humiliation et de l'infériorisation des Noirs
ou la culture du négatif
L'Observatoire du CRAN-Suisse a identifié les 4 vecteurs qui sous-tendent le racisme anti-Noir.
Il existe un lien direct entre ces vecteurs et les mécanismes d'humiliation et d'infériorisation des Noirs.
Après plusieurs travaux de recherche et d'analyse, l'Observatoire du CRAN est arrivé à la conclusion que la situation délétère que subissent les Noirs en Suisse (qu'ils soient Suisses eux-mêmes ou Etrangers) est entretenue à dessein afin que l'image du Noir soit sans cesse dévalorisée. L'enfantillage éternel qui consiste à penser, à parler et à décider à la place des Africains, dont l'image stéréotypée, caricaturale véhiculée quotidiennement dans certains médias, depuis plusieurs générations, se réduit à celle des éternels pauvres.


  • 1er vecteur:
    Diffusion permanante des images négatives et dégradantes du Noir dans certains médias - Vocabulaires et Etiquettes associés

    Force est de reconnaître que les médias jouent un rôle déterminant quant à l'orientation des opinions et des comportements envers des groupes minoritaires et les agressions racistes connexes. Certains médias, par des reportages, habilement construits, attisent de manière très subtile la haine et le rejet des minorités.
    La diffusion quasi-permanente par certains médias des images négatives, humiliante et dégradantes du Noir visent à pérenniser de façon insidieuse l'image stéréotypée du Noir , fondée sur des préjugés racistes et créée sur la base du Code Noir.
    L'arrogance et le mépris que comportent les informations véhiculées sur les Noirs et l'Afrique visent très souvent à les humilier et à entretenir une image négative à leur sujet.
    A cette fin, un langage et vocabulaire bien stéréotypés, une série de qualificatifs négatifs, et des étiquettes leur sont exclusivement réservés dans les médias:
    - pays pauvres: en lieu et place de pays paupérisés,
    - pays sous-développés: en lieu et place de pays déstabilisés et pillés,
    - dictateurs: mais les commanditaires sont systématiquement exclus du vocabulaire et de ce fait jouissent de l'impunité totale.
    Actualité oblige, de nouveaux vocabulaires et étiquettes, aussi humiliants et dégradants que les précédents, sont régulièrement créés:
    - NEM (non-entrée en matière): à l'instar de l'étiquette J (Juif). Cela permet de légitimer une exclusion au faciès,
    - sans-papiers: faut-il vraiment avoir un papier pour fuire la guerre ou/et la misère?,
    - requérants récalcitrants: permet de contourner la Constitution fédérale, et "légaliser" un traitement inhumain par un emprisonnement ou enferment sans jugement, à l'instar du camp d'internement de Guantánamo), etc. Vocabulaire et Etiquettes Edition 2013.

  • 2ème vecteur:
    Les discours politiques méprisants

    L'incitation à la haine à travers les discours politiques injurieux et la production d'affiches humiliantes (Les Moutons noirs). Discours sur l'intégration et la volonté politique

  • 3ème vecteur:
    La création de nouveau préjugé par un jeu d'amalgame

    L'amalgame avec la drogue qui était très utilisé en Afrique du Sud, pendant la période du système haineux de l''Apartheid, pour justifier les maltraitances, les meurtres et brutalités policières à l'encontre des Noirs, est aujourd'hui très utilisé en Suisse, en toute occasion, pour justifier toutes les humiliations et brutalités à l'encontre des Noirs.
    Une tentative de création d'un nouveau préjugé et cliché qui consisterait à créer des amalgames entre les Afriacains et la drogue pour faire passer dans le subconscient populaire que tous les Noirs résidant en Suisse (Suisses ou Etrangers) seraient des trafiquants de drogue et responsables des consommateurs de drogue en Suisse.

    Mécanisme d'une construction infame des amalgames et leur diffusion insidueuse dans la presse sous forme de petites annonces
    • stéréotypées,
    • provenant toutes d'une seule et même source,
    • sont publiées à fréquence régulière dans un même journal,
    • pour stigmatiser les Noirs.

    Cette forme insidueuse d'incitation à la haine raciale qui amalgame la couleur de la peau et la drogue est abjecte et témoigne de l'inculture et d'une grande bassesse d'esprit de son auteur.

  • 4ème vecteur:
    Des contrôles stigmatisants et humiliants à l'encontre des Noirs dans l'espace public

    Les contrôles de police au faciès souvent spectaculaires sont autant d'actions humiliantes de stigmatisation. La couleur de la peau semble être l'unique critère de ces contrôles et stigmatisations. Car curieusement malgré les multiples recherches du CRAN, durant quatre ans, aucun cas d'intervention spectaculaire pour stigmatiser des personnes ayant la couleur de la peau blanche n'a pus être trouvé.

Les conséquences des 4 vecteurs susmentionnés sont humainement inacceptables pour des milliers de Noirs vivant dans le pays des droits de l'homme.
Les victimes du racisme anti-Noir sont caractérisées par une invisibilité totale. Lorsqu'il s'agit de les humilier, on parle globalement des Noirs, des Africains (ils deviennent des êtres sans nationalité); mais lorsqu'il s'agit de respecter leurs droits à la dignité humaine souvent bafoués, ils deviennent alors invisibles.

On assiste à une stigmatisation et criminalisation de l'immigration en provenance de l'Afrique, à l'exclusion d'une partie de l'humanité à cause de la couleur de leur peau: la globalisation est-elle devenue synonyme d'exclusion des Noirs de l'espace public?
Force est de constater une recrudescence du racisme au quotidien dans tous les domaines.


Pour faire un don au CRAN...
Pour information, votre don aide le CRAN à faire face à l'une des charges suivantes
- le loyer du bureau du CRAN,
- l'abonnement de la ligne téléphonique du CRAN,
- les déplacements des membres , tous bénévoles, du Conseil de Gestion, pour participer à des réunions.
- l'organisation des manifestations culturelles

Merci de votre contribution à la lutte pour la DIGNITE HUMAINE et le RESPECT DE L'AUTRE, indépendamment de sa couleur de peau.

Merci de bien vouloir virer votre don sur le compte postal suivant:

Carrefour de Réflexion et d'Action contre le Racisme anti-Noir (CRAN) 3001 Bern

CCP: 30-514517-5

IBAN: CH86 0900 0000 3051 45175

BIC: POFICHBEXXX

Swiss Post PostFinance
Nordring 8,
3030 BERN, Switzerland


Pour contacter le CRAN...
Adresse postale:
CRAN
Case Postale 2230, CH-3001 Bern

E-mail: Cran02@bluewin.ch

Heures de permanence:

Lundi: de 9h00 à 12h00 - de 14h00 à 17h00

Mardi: de 8h00 à 12h00

Vendredi: de 14h00 à 20h00


Copyright © 2006, CRAN. Tous droits réservés.

Tous les documents publiés sur ce site sont les propriétés de leurs auteurs
Toute reproduction ou représentation est autorisée avec mention suivante: 'Source: www.cran.ch'