Editorial
Racisme anti-Noir et Droits humains


Chère Lectrice, Cher Lecteur,

Le CRAN vous souhaite une lecture enrichissante et un agréable moment sur votre site.

La 1ère Conférence Européenne sur le Racisme anti-Noir qui s'est tenue à Genève les 17 et 18 mars 2006 fut un évènement historique. Cet évènement aura permis de donner la parole aux victimes du racisme anti-Noir, pour exprimer leur souffrance et leur cri de douleur.
Le constat est amer: au-delà des beaux discours sur les droits humains, la réalité quotidienne du racisme anti-Noir en Europe est cruelle et inhumaine. La souffrance qu'endurent des êtres humains du fait de la couleur de leur peau dépasse l'entendement humain. La couleur de la peau est exploitée quotidiennement et est devenue ici le seul critère pour être stigmatisé, criminalisé et discriminé. Cela se passe ici dans le pays des Droits de l'Homme.
Par des jeux subtils d'amalgames, irresponsables et abjects, des faits divers de société sont exploités quotidiennement pour stigmatiser et criminaliser des millions d'êtres humains ayant la peau noire.

Des propos à caractères ouvertement racistes sont aujoud'hui diffusés sans gêne par un Directeur de la police, celui-là même qui a la charge de faire respecter nos lois, et qui la bafoue.
La couleur de la peau ne saurait justifier, et encore moins excuser les violations de nos lois, ni le comportement de leurs auteurs dans un Etat de droit.

Le CRAN reste convaincu qu'un responsable ne doit pas être une menace pour la paix sociale et l'ordre public. Il doit en être le garant.

A plusieurs occasions, le CRAN a tiré la sonnette d'alarme, en s'adressant directement à nos autorités, leur demandant de prendre les mesures qui s'imposent afin de garantir, le VIVRE ENSEMBLE, dans l'harmonie et dans le RESPECT des différences culturelles.

Le CRAN continue de demander à nos autorités de faire arrêter les contrôles policiers aux faciès dirigés à l'encontre des Noirs et de prendre les mesures qui s'imposent afin de garantir le VIVRE ENSEMBLE à tous dans la DIGNITE HUMAINE et le RESPECT MUTUEL
.
Les Suisses Noirs et Etrangers Noirs qui vivent et travaillent en Suisse contribuent à la prospérité de notre pays. S'ils ont le devoir de payer des impôts comme nous, ils doivent aussi avoir droit au respect et la dignité humaine inscrits dans notre Constitution fédérale.

La stigmatisation et la criminalisation fondées sur la couleur de la peau par des jeux d'amalgames ne sont pas dignes de notre démocratie et ne doivent pas être tolérées dans un Etat de droit sous aucun prétexte.
Aujourd'hui en se cachant derrière des discours xénophobes et racistes, on se permet les pires violations des droits humains que notre pays n'ait jamais connues.

Agenda
Communiqués de presse
Racisme & Droits Humains
Le saviez-vous?
  • Le continent africain compte 54 états indépendants avec une population totale de 913 millions d'habitants.
  • Le nombre des Noirs résidants en Suisse est d'environ 42'000. Soient 0.5% de la population totale Suisse (8 millions).
  • Les Noirs résidant en Suisse représentent 14% de la population étrangère résidente.
  • Les Noirs, de loin la population étrangère la moins nombreuse, est la plus discriminée quotidiennement en Suisse à cause de la couleur de sa peau.
  • La discrimination quotidienne dont sont victimes les Noirs en Suisse dépasse l'entendement humain: AUCUN ETRE HUMAIN NE PEUT ACCEPTER QUE L'ON LUI MANQUE DE RESPECT A CAUSE DE LA COULEUR DE SA PEAU.
  • Des images et représentations négatives du Noir sont véhiculées quotidiennement dans les médias.
FORUM & OPINIONS
Pour participer au forum
  • Forum-cran, Vol 23: Est-il acceptable qu'un responsable soit une menace pour la paix sociale?
  • Forum-cran, Vol 24 Que pensez-vous de l'exploitation de la peur des gens et de l'incitation à la haine raciale?
  • Forum-cran, Vol 25: A qui profite l'amalgame Requérant d'asile en Suisse = Dealer?
Retour en début de page

Notre Regard sur les Autres - Le Regard des Autres sur Nous

Egocentrisme vs Compétence sociale


Crimes et Devoir de Mémoire
Mémoire vivante:
Le Passé dans le Présent et le Futur
Documents de référence sur les Droits Humains
20 ans de stigmatisation:
Nous et les Autres

Mécanisme de l'humiliation et de l'infériorisation des Noirs
La culture du négatif
L'Observatoire du CRAN-Suisse a identifié les 4 vecteurs qui sous-tendent le racisme anti-noir.
Il existe un lien direct entre ces vecteurs et les mécanismes d'humiliation et d'infériorisation du Noir.
Après plusieurs travaux de recherche et d'analyse, l'Observatoire du CRAN est arrivé à la conclusion que la situation délétère que subissent les Noirs en Suisse (qu'ils soient Suisses eux-mêmes ou Etrangers) est entretenue à dessein afin que l'image du Noir soit sans cesse dévalorisée.


  • 1er vecteur:
    La diffusion des images négatives et dégradantes du Noir

    Force est de reconnaître que les médias jouent un rôle déterminant quant à l'orientation des opinions et des comportements envers des groupes minoritaires et les aggressions racistes connexes.
    La diffusion constante par certains médias des images négatives et dégradantes du Noir visent à pérenniser de façon insidieuse l'image du Noir. L'arrogance et le mépris que comportent les informations véhiculées sur les Noirs visent très souvent à les humilier et à entretenir une image négative à leur sujet.
    A cette fin une nouvelle espèce humaine imaginaire créée à partir des préjugés et des clichés a même vu le jour, avec un langage stéréotypé et une série de qualificatifs négatifs. Les phénomènes comme la pauvreté, le sous-développement, le sida, le tiers-monde, la dictature leur sont presque exclusivement réservés dans les médias.
    Actualité oblige : sont venus s'ajouter à cette panoplie de termes dégradants, des vocables tels que immigrés clandestins, sans-papiers, etc.

  • 2ème vecteur:
    Les discours politiques

    L'incitation à la haine à travers les discours politiques injurieux et la production d'affiches humiliantes. Discours sur l'intégration et la volonté politique

  • 3ème vecteur:
    La création de nouveau préjugé

    L'amalgame avec la drogue est une tentative de création d'un nouveau préjugé et cliché qui consisterait à exploiter un fait de société marginal pour faire passer dans le subconscient populaire que tous les Noirs résidant en Suisse (Suisses ou Etrangers) seraient des trafiquants de drogue.

  • 4ème vecteur:
    Des contrôles humiliants de la police

    Les contrôles policiers au faciès souvent spectaculaires sont autant d'actions humiliantes. La couleur de la peau semble être l'unique critère de ces contrôles et stigmatisations.


Les conséquences des 4 vecteurs susmentionnés sont humainement inacceptables pour des milliers de Noirs vivant dans le pays des droits de l'homme.
Les victimes du racisme anti-Noir sont caractérisées par une invisibilité totale. Lorsqu'il s'agit de les humilier, on parle globalement des Noirs; mais lorsqu'il s'agit de respecter leurs droits à la dignité humaine souvent bafoués, ils deviennent alors invisibles.

On assiste à une stigmatisation de l'immigration en provenance de l'Afrique, à l'exclusion d'une partie de l'humanité à cause de la couleur de leur peau: la globalisation est-elle devenue synonyme d'exclusion des Noirs de l'espace public?
Force est de constater une recrudescence du racisme au quotidien dans tous les domaines.


Mécanisme d'une construction infame des amalgames et sa diffusion insidueuse dans la presse
Des petites annonces
  • stéréotypées,
  • provenant toutes d'une seule et même source,
  • sont publiées à fréquence régulière dans un même journal,
  • pour stigmatiser les Noirs.

Cette forme insidueuse d'incitation à la haine qui amalgame la couleur de la peau et la drogue est abjecte et témoigne de l'inculture et d'une grande bassesse d'esprit de son auteur.


Pour faire un don au CRAN...
Pour information, votre don aide le CRAN à faire face à l'une des charges suivantes
- le loyer du bureau du CRAN,
- l'abonnement de la ligne téléphonique du CRAN,
- les déplacements des membres , tous bénévoles, du Conseril de Gestion,
- l'organisation des manifestations culturelles

Merci de votre contribution à la lutte pour la DIGNITE HUMAINE et le RESPECT DE L'AUTRE, indépendamment de sa couleur de peau.

Merci de bien vouloir virer votre don sur le compte postal suivant:

Carrefour de Réflexion et d'Action contre le Racisme anti-Noir (CRAN) 3001 Bern

CCP 30-514517-5

Pour contacter le CRAN...
Adresse postale:
CRAN
Case Postale 251, CH-3000 Berne 7

Tel: +41 32 322 06 05

Fax: +41 32 322 26 37

E-mail: Cran02@bluewin.ch
ou info@cran.ch

Heures de permanence:

Lundi: de 9h00 à 12h00 - de 14h00 à 17h00

Mardi: de 8h00 à 12h00

Vendredi: de 14h00 à 20h00


Copyright © 2006, CRAN. Tous droits réservés.

Tous les documents publiés sur ce site sont les propriétés de leurs auteurs
Toute reproduction ou représentation est autorisée avec mention suivante: 'Source: www.cran.ch'