16 novembre 2006

ACOR SOS Racisme Communique

Luttons contre le racisme qui menace la démocratie.

Halte aux abus de l’UDC.

 

 

Aujourd’hui l’UDC invoque la démocratie mais elle la réfute en même temps lorsqu’elle demande :

Rappel :

L’essentiel :

Le nombre des agressions racistes augmente. Les centres de consultation enregistrent un nombre croissant de refus d’embaucher ou de servir des personnes de couleur, de leur attribuer un logement. Les passages à l’acte spontanés commis contre des inconnus se multiplient. Les animosités se renforcent dans les quartiers populaires, les entreprises, les transports publics. Le racisme empoisonne une société qui se défait. Faut-il le préciser ? Nombre de ses victimes sont suissesses.

La situation s’est nettement détériorée depuis 1995 (Adoption de la norme pénale,  ratification de la Convention, la formation de la CFR, création d’ACOR SOS Racisme).

L’insidieuse propagande raciste et xénophobe de l’UDC blochérienne a contribué à cette situation. Elle a recours à la rumeur, à l’image, à la manipulation de fantasmes et de préjugés. Elle attise les tensions entre Suisses et prétendus étrangers.

Elle demande le retrait de la norme antiraciste au motif que l’antiracisme menacerait la liberté des Suisses d’exprimer leur peur des étrangers.

Les indicateurs sont tous au rouge : c’est bien le racisme qui prend des proportions inquiétantes.

Partis démocratiques, société civile, autorités doivent s’unir contre cette dérive.

Une volonté politique forte doit stimuler clairement la prévention du racisme.

 

ACOR SOS Racisme

Pour information

Karl Grünberg

022 321 88 21